Logo
Home / Non classifié(e) / L’engagement de 90 millions de dollars d’ABB à Montréal

L’engagement de 90 millions de dollars d’ABB à Montréal

L’engagement de 90 millions de dollars d’ABB à Montréal

Après un projet réalisé en un temps record de 18 mois, ABB a inauguré hier son nouveau siège social canadien dans l’arrondissement de Saint-Laurent. Le complexe de 90 millions de dollars regroupera 700 employés dans des secteurs de pointe comme l’intelligence artificielle, et Ulrich Spiesshofer, PDG du géant suisse ABB Group, a confié à La Presse qu’il allait embaucher encore plus de personnes au cours des prochaines années.

« Notre proposition de valeur a changé au cours des dernières années et, très honnêtement, nous travaillons de trucs très cool ici », a déclaré le chef du groupe en marge de l’événement. « Nous travaillons sur les énergies renouvelables, la robotique, l’intelligence artificielle, et du point de vue du contenu, cela nous rend très attractifs pour les futurs employés. »

CENTRALISATION

Jusqu’à tout récemment, ABB était dispersée dans une demi-douzaine de bureaux et d’usines à Montréal. L’entreprise a choisi de regrouper toutes ses activités sous un même toit au Technoparc, non loin de l’aéroport Montréal-Trudeau, où les employés emménagent dans les locaux par petits groupes à la fois depuis janvier.

 » Ici, nous avons une combinaison unique : nous avons le siège social, la fabrication et l’assemblage, ainsi que la recherche, le développement et l’innovation sous le même toit. Ce bâtiment rassemble toutes les facettes d’ABB de manière remarquable. »

– Ulrich Spiesshofer

Lors de notre visite du complexe de 300 000 pieds carrés hier, une centaine d’employés étaient occupés à assembler des systèmes élaborés utilisés dans les réseaux électriques à haute capacité. Les 600 autres employés du groupe de Montréal sont principalement des ingénieurs et des gestionnaires de projets. Ils travaillent, entre autres, à la modernisation des navires de la Garde côtière canadienne et à des projets d’automatisation dans le secteur des mines et des métaux.

ZOOMER SUR SON IMAGE

Même si le nom et le logo d’ABB sont assez connus, beaucoup de gens ne connaissent pas la véritable mission de l’entreprise. Le cadre supérieur du groupe, qui embauche plus de 132 000 personnes dans 100 pays, est bien conscient que cette image est floue.

« L’un des efforts clés de notre stratégie consiste à renforcer considérablement la reconnaissance globale de la marque ABB », a déclaré M. Spiesshofer. « Nous avons maintenant une stratégie bien définie, mais il y a encore de la place pour des améliorations. »

Le chef d’entreprise a profité de sa visite à Montréal pour s’entretenir avec des ministres provinciaux et fédéraux. Ils ont notamment abordé les besoins en formation des travailleurs dans des secteurs de pointe comme l’intelligence artificielle. L’investissement de 90 millions de dollars réalisé à Saint-Laurent est financé à 100 % par des fonds privés.

Le ministre canadien des finances, Bill Morneau, qui a assisté à l’événement hier, a souligné que les projets d’ABB sont parfaitement « en ligne avec la vision du gouvernement canadien ». Ce printemps, Ottawa a annoncé d’importants investissements dans l’innovation et l’intelligence artificielle.